L'Arum maculatum appartient à la famillle des Araceae qui comprend plus de 3500 espèces surtout abondantes dans les zones tropicales et équatoriales (Asie, Amérique du sud et centrale) mais également présentes (notamment le genre Arum) dans les zones tempérées. La plupart des Araceae sont entomophiles mais, dans cette famille, les relations entre plantes et pollinisateurs (Coléoptères, Hyménoptères, Diptères) sont très diversifiées. En effet, l'inflorescence particulière des Araceae peut soit fournir une récompense à l'insecte pollinisateur (mutualisme) soit lui servir de lieu de rencontre pour la reproduction (mutualisme) soit le leurrer en imitant un site de ponte (antagonisme).
L'Arum maculatum est l'une des quelques espèces d'Araceae spontanées en France. Elle sert ici de support pour étudier une type de relations antagonistes, mis en place au cours de l'évolution, entre une Angiosperme et ses pollinisateurs. La plante développe une inflorescence capable d'attirer (particularités métaboliques) et de piéger (particularités morphologiques) temporairement des moucherons (voir vidéo ci-dessous) qui assurent la pollinisation croisée de l'arum, sans tirer aucun bénéfice de leur passage dans la chambre florale.
Comment la pollinisation par duperie de l'Arum maculatum fonctionne-t-elle?

Les publications, en particulier les images, ne sont pas libres de droits. Toute copie, complète ou partielle, doit faire l'objet d'une demande d'autorisation auprès de l'auteur.
Auteur
Auclair Jean Jacques